Et si Carlos Ghosn avait raison ?

Il clame son innocence depuis le début de cette affaire en dénonçant un coup monté.

Carlos Ghosn, ancien PDG du numéro un mondial de l’automobile avec la gestion des marques NissanRenault et Mitsubishi avait peut-être raison, on voulait tout simplement le faire tomber.

Des échanges de Février 2018 viennent de ressortir et ne manigance de Nissan serait possible pour “couper la tête” de Carlos Ghosn.

Les raisons, certainement son salaire astronomique mais surtout afin de revoir l’alliance des marques pour qu’elle soit pus en faveur de Nissan.

Ces nouveaux éléments qui plaide en faveur de l’ancien PDG sont bien sûr démentis par Nissan.

Ce complot pourrait même être associé entre des dirigeants de Nissan et le gouvernement Japonais.

Dans un communiqué du Financial Times, la firme Japonaise dément ces emails en les nommant de “faux documents”.

Voici les dernières voitures d’occasion des marques Renault & Nissan arrivées chez Simplici Car